D J E R B A

C’était vers la fin des années 70. L’atmosphère était pesante. On venait de mettre le feu à une petite synagogue. Un enfant me prit par la main dans une ruelle de la Hara et m’entraina devant une vieille porte vermoulue. Il sortit de sa poche une grosse clé en fer, ouvrit la porte et me poussa a l’interieur. J’etais dans la synagogue vandalisée. La police gardait la porte principale du temple. Il était interdit d’y pénétrer. Je photographiai fébrilement les rouleaux brulés trainant sur le sol, les murs calcinés et quittai les lieux. Une fois à Paris je confiai mon reportage à l’agence Sygma. Quelque temps plus tard, l’agence me rendit mes diapos en me disant que ce ne les interessait pas. Je constatai alors qu’ils avaient gardé les photos de la synagogue brulée. Ils me dirent alors qu’ils avaient une vente en prévision. Je ne réussis jamais à récupérer ces photos. Jamais. Encore aujourd’hui, plusieurs dizaines d’années plus tard.djerba001werk01djerba002werk01djerba003werk01djerba004werk01djerba005werk01

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s