EN BREF

Pour les esprits chagrins, les bonnes volontés cachent assurément des intentions secrètes. Extrait du scénario du projet de film ‘Les Juifs de Tunisie » :
« une Zaoui, à Ras el Melik, celle de Ali Ibn Mekhi, où un établissement religieux comporte une cellule juive. Sur une plage, entre les dunes se dresse le monument.
Au sein même d’un monument religieux musulman, on découvre donc une partie juive.
C’est l’occasion de rappeler le passé soufiste de
l’Islam tunisien qui explique sa caractéristique
tolérante et ouverte sur le monde.
Le soufisme met l’accent sur les valeurs que l’islam partage avec le Christianisme et le Judaïsme.
Le soufisme tunisien a connu son heure de gloire au XIIIe siècle (VIIe siècle de l’Egire) où une confrérie se développe à Nefta qui est le deuxième centre religieux de Tunisie après Kairouan.

On assiste à une « Hadra », une réunion musicale et mystique ouverte à tous.
Les étendards colorés, les danses lentes, les enfants, le chant, les chœurs, les costumes, la nuit, une foule recueillie psalmodiant des poésies religieuses.
Cette plongée dans les racines de la tolérance n’est pas superflue, elle remonte aux sources de la tradition de tolérance en Tunisie. C’est ce point que le filme veut atteindre. C’est son ambition. Sa seule intention. »

Voila en bref ce qu’il y a a dire du fameux conflit.
Ce serait encourageant que ceux qui ont lu le font savoir, par exemple en s’abonnant ou en commentant.

Une réflexion au sujet de « EN BREF »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s